L’ecole primaire rouvre ses portes

 

Voilà c’est fait. les tout petits ne trouveront plus aucune difficulté a rejoindre les bancs de l’ecole. Le calvaire du déplacement vers des écoles d’autres villages avoisinants fait partie de l’histoire a présent, nous ésperons que les choses se feront dans la continuité, car pour l’instant seules les classes de pré-scolaire et de premiere année sont ouvertes avec juste le minimum, dix (10) eleves par classe avec deux(2) differentes enseignantes. Souhaitons longue vie a notre école primaire et esperons que nos bouts de chou soient eduqués de la meilleure des manières comme ce fut le cas de leurs brillants ailleux.

                   p9243820.jpg  p9243821.jpg

                   p9243822.jpg  p9243823.jpg

                                   p9243824.jpg



Autres articles

Un commentaire

  1. Abderrahmane dit :

    **** Mon école ****

    Je me souviens encore
    De cette odeur de craie
    De ce grand tableau noir
    Délivrant ses secrets

    Je me souviens de tout
    Lorsque dans mon enfance
    Nous vous appelions  » Vous »
    Sans aucune arrogance

    Je me souviens du bien
    D’obtenir une image
    Par plusieurs bons points
    Lorsque nous étions sages

    Je me souviens des coups
    De règle sur les doigts
    Des oreilles de choux
    Tiraillés mainte fois

    Vous étiez notre maître
    Et l’on vous respectait
    Face à votre paraître
    Nos lèvres se taisaient

    J’aimais cette écriture
    De plein et de délié
    Et les quelques bavures
    De mon noir encrier

    Tout au fond de la classe
    Le poêle à charbon
    Réchauffait les limaces
    Ou bien les limaçons

    Je revois cette armoire
    Qui sentait bon le bois
    Contenant des histoires
    Sans écran de plasma

    Les années ont passé
    Mais tout au fond de moi
    Je n’oublierai jamais
    Mon école de Darna

    >

    de : http://www.reve-armoricain.com

Répondre

Maud Huart |
Neither Paradise Nor Hell..... |
Lilou |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | LUTIME
| paulineconstans
| Plume d'encre